AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Explication de texte

Aller en bas 
AuteurMessage
Xian Moriarty
Membre fondateur/trice de Plume
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 30
Localisation : dans son fauteuil
Date d'inscription : 12/11/2008

Information membre
Mes histoires:

MessageSujet: Explication de texte   Dim 26 Déc - 22:34

"Si cet écrivain fait parler noblement un ouvrier, c'est une attaque contre la bourgeoisie ; si une fille égarée est réhabilitée après expiation, c'est une attaque contre les femmes honnêtes ; si un escroc prend des titres de noblesse, c'est une attaque contre le patriarcat ; si un bravache fait le matamore, c'est une insulte contre l'armée ; si une femme est maltraitée par son mari, c'est la promiscuité qui a pêchée" dixit Georges Sand dans la Notice au début de son roman Indiana.

Cette situation est un peu sortir son contexte, mais je la trouve très bien pour illustrer le sujet de ce topic : l'interprétation des textes. En effet, nous avons tous, au lycée, au collège, du commenter des extraits de textes et les commenter. Nos professeurs voulaient surtout que l'on parvienne à mettre en évidence les message sous-entendu dans les textes.
Je ne nie pas que les auteurs font passer subtilement des messages via des phrases, des personnages et des événements. Mais est-ce que chaque mot à vraiment été choisi avec une minutie ou dans le but de faire passer un message ?

Pour exemple, je me souvient d'un texte au lycée que l'on avait explicité avec le prof de français. "Alors oui, on peut voir via les trois point de vue les conséquences désastreuses du passé commun des trois personnages...." ha très bien....Cours de soutient de français (hé oui, j'étais une grosse nulle), une pionne (surement en fac de lettre) nous fait étudier le même texte. Toute fière, je lui cite l'explication de la prof de français. "Belle imagination, mais ce n'est pas ça." Shocked Shocked Shocked Shocked Quoi ? Et elle nous donne une toute autre explication...
Depuis cette expérience, je suis très très critique vis-à-vis des explications de textes. Sans compter que certains profs de français voient des sous-entendu de cul dans toutes les pages ....

Je vous pose donc ces deux questions :
  • est-ce que chacun des mots que vous employer est choisi pour mettre en avant un sous-entendu ? Sauf cas conçut pour, cela change-t-il grand chose si votre héroïne est brune ou blonde ? Dire que votre héroïne porte une jupe courte sous-entend t-il qu'elle est une fille facile ?
  • Dans quel mesure faites- vous confiance aux interprétations des textes littéraires ?

_________________
Xian Moriarty, la gendarmette de Plume, at your service.
Admin, auteur & gendarmette.


Mon Blog :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xian-moriarty.over-blog.com/
Enaeth
Petite chenille
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 26
Date d'inscription : 26/12/2009

Information membre
Mes histoires:

MessageSujet: Re: Explication de texte   Dim 26 Déc - 22:57

J'ai passé ma vie a me poser les mêmes questions. Je me demande encore si les profs inventent pas toutes ces idées pour la plupart. Je me souviens encore de ces deux mois sur un tout petit passage du Rouge et Le noir où tout avait une signification. Même la chemise blanche. Pour cette raison, même si l'écriture m'a toujours plu, j'ai mis beaucoup de temps à m'y mettre, parce que j'avais encore toutes ces explications dans la tête et je me disais que j'étais trop stupide pour les comprendre et surtout pour les trouver. Et donc pour en écrire. J'ai un très mauvais souvenir de mes cours de français durant le collège avec tout ça. Pourtant je n'étais pas la plus mauvaise, j'étais même de loin une des meilleures parce que j'y travaillais et que je lisais beaucoup. Mais je n'y peux rien, l'explication me bloque.

Quand on a du passer aux commentaires composés au lycée, ce fut la grosse dégringolade. Même si je trouvais que les cours étaient 4fois plus passionnants et que mes profs étaient géniaux. Comme toi je disais des choses, mais c'était pas ça, ou alors c'était hors sujet.

En revanche en terminal littéraire quand les cours de français sont devenus des cours de littérature, j'ai fait un bond fulgurant. Comme quoi, ça doit dépendre.

Ce qui me tue aussi, peut être que je sors du sujet, c'est que l'étude des livres sont visiblement créés pour dégouté une bonne fois pour toute les gamins de la lecture. Je sors d'un dîner de famille, et j'ai encore eu le droit au énième discours de mes cousins désespérés d'étudier que des livres "de merde", je leur demande ce que c'est, et la réponse est insupportable: "Candide" pour l'un, "La Da Vinci Code" pour l'autre. Des livres de merdes?!!!! J'avais déjà manqué de tuer mes amies plus jeunes que moi quand ils m'ont sorti la même chose pour "Le portrait de Dorian Gray" ou "Le Chien des Baskervilles".
D'un côté je ne peux pas vraiment les blâmer, si je n'avais pas relu "Lancelot" des années plus tard, j'aurais toujours une très mauvaise image de ce livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ABK
Oeuf de papillon


Nombre de messages : 37
Age : 34
Date d'inscription : 12/09/2010

Information membre
Mes histoires:

MessageSujet: Re: Explication de texte   Mer 5 Jan - 17:05

Je ne compte plus le nombre d'explications de texte que j'ai pues faire, étant tout droit sorti d'un cursus littéraire (Terminale L puis Licence de Lettres Modernes)

J'ai toujours trouvé que cette discipline était de la masturbation intellectuelle, rien de plus. Néanmoins, on peut tout de même constater la volonté de certains auteurs de faire passer un message en filigrane. C'est particulièrement vrai pour les réalistes et les naturalistes d'ailleurs. A titre d'exemple, "L'éducation sentimentale" de Flaubert est très minutieusement écrit, chaque mot, chaque ponctuation, chaque temps est pensé avec soin. A mon sens, les scènes de rencontre et de séparation des protagonistes est une pure merveille littéraire... Ce qui ne m'a pas empêché de haïr ce livre quand j'ai dû me le coltiner en seconde.

L'un des principaux hics est que l'on fait lire des textes peu adaptés à l'âge des lecteurs. Je me souviens d'un professeur avec qui j'ai étudié "La Chartreuse de Parme" (Stendhal) car au programme et qui nous disait qu'il était aberrant de nous faire travailler ce texte, que l'on ne pouvait en apprécier la pleine beauté qu'à 40 ou 50 ans.

Il est pourtant des mouvements littéraires où le choix des mots est primordial à la compréhension, notamment des textes de l'OULIPO (même si ce n'est pas un mouvement littéraire ^^) "La Disparition" de Pérec ou "Les Fleurs Bleues" de Queneau ne prennent pas la même mesure avec une étude approfondie qui peut permettre de goûter ces récits autrement, et sans nul doute de les apprécier à leur plein potentiel.

En poésie également, et là je parle de poésie codifiée, il y a un sens à faire de l'explication de texte, car rien n'est laissé au hasard, de Ronsard à Baudelaire....

Là, par contre, où je trouve que l'explication de texte perd de son sens, c'est l'étude de textes traduits. Pour moi, à ce niveau là, ce n'est pas tant l'auteur que l'on analyse, mas le traducteur. Etudier Shakespeare, c'est beau, jouissif, mais est-ce que cela a vraiment de la valeur si on ne le fait pas en version originale ?
A ce titre, le "Da Vinci Code" précédemment mentionné (à ma grande surprise) ou encore "le Parfum" de Süskind ont tous deux la réputation d'être bien meilleurs en français que dans leur version originale. L'utilité d'une explication de texte n'en semble que plus absurde.

Bref, as usual, je pars dans un long blabla mais je vais en revenir aux questions :


Est-ce que chacun des mots que vous employez est choisi pour mettre en avant un sous-entendu ? Sauf cas conçu pour, cela change-t-il grand chose si votre héroïne est brune ou blonde ? Dire que votre héroïne porte une jupe courte sous-entend t-il qu'elle est une fille facile ?

Alors là, je dirais que ça dépend de ma motivation.
D'un point de vue formel, je vais prêter attention aux mots choisis quand un personnage s'exprime, et la ponctuation pourra me permettre d'évoquer sa façon de parler (posée, rapide, lente, hésitante, etc.)

Sur le fond, oui, il m'arrive d'utiliser volontairement des mots polysémiques, ou encore des images pouvant être interprétées de multiples manières. Certains noms de mes personnages ont également un sens. Soit étymologique, avec par exemple un perso qui s'appelle Clémentine, qui est rousse, et qui est une jeune femme piquante, légère, vive. Soit, je donne moi-même un sens à un nom inventé et je ne l'explique pas forcément, de fait, on peut se brosser pour l'explication de texte. ^^

Niveau symbolique, oui, il est des détails qui ont leur importance. Je vais reprendre l'exemple de Clémentine. Seize ans au début de l'histoire, fraîche, un peu naïve, spontanée, et donc rousse. On la retrouve vingt ans plus tard, elle a changé. Plus sombre, moins prête à rire, plus méfiante, sa couleur de cheveux a changé, car elle n'est plus la même. Néanmoins, à un moment, elle se comporte comme quand elle état plus jeune, et au soleil couchant ses cheveux blonds retrouvent la teinte rousse d'antan. Voilà le genre de petits trucs que je glisse à droite à gauche, sans pour autant souhaiter que le lecteur lambda le remarque. Moi ça me fait plaisir, et c'est le principal.

Ensuite, et dernier point, il m'arrive de faire des clins d'œil à d'autres œuvres. Par exemple, je reprends la symbolique du nénuphar lié à la mort, comme dans "L'Ecume des Jours" (Vian) ou je reprends à un moment le "Ce fut comme une apparition", de "l'Education sentimentale". Pourquoi ? Parce que j'aime semer des indices sur mes références littéraires, parce que je sais que moi j'ai du plaisir à retrouver une référence dans un texte et que j'imagine que je ne suis pas le seul.

Bref, pourquoi ce genre de détails ? Je n'ai rien signalé de profond ici, dans mes écrits, mais pour moi mes textes sont des armes pour parler de notre société actuelle sur une multitude de sujets. guerre, choc des cultures, homosexualité, question de genre, racisme, condition animale et j'en passe. Plutôt que d'écrire un pamphlet, je préfère distiller mes idées au long d'un texte distrayant. ainsi, chacun est libre de prendre ou non ce que j'y sème, et est libre de se faire sa propre opinion.


* Dans quel mesure faites- vous confiance aux interprétations des textes littéraires ?

Je me suis déjà bien étendu sur cette question, mais globalement ma confiance est réservée. Néanmoins, il n'y a pas qu'une vérité, mais une multitude selon le regard de chacun. Si une explication de texte m'offre un regard nouveau sur un texte, alors cela peut me plaire, me permettre de voir quelque chose que je n'aurais pas vu et quelque part, peu importe que ce soit là la volonté de l'auteur puisque de toute façon, la plupart du temps, il sera mort et ne pourra confirmer ou infirmer. Disons que je prends ça comme l'horoscope. S'il me plaît, je l'accepte, s'il ne me plaît pas, je le zappe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teneombre
Petite chenille
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 27
Localisation : Sous la lune, avec ma plume
Date d'inscription : 25/10/2010

Information membre
Mes histoires:

MessageSujet: Re: Explication de texte   Jeu 13 Jan - 20:38

Les questions que tu soulèves Xian, je ne te cache pas que je me les pose depuis très longtemps. A mon humble avis de pauvre S qui a que très très moyennement apprécié les livres qu'on l'a obligé à lire en seconde et première (une chance que j'aime la lecture, sinon, j'aurais simplement été dégoûté de ce loisir) :

Je crois que l'explication de texte en elle-même est juste une question d'interprétation et ne servira probablement jamais à plus de trois quarts des élèves l'ayant abordés, en plus de dégouter du livre probablement un tiers d'entre eux... A mon sens, c'est un foutoir. Comme le montre ton exemple Xian, une explication ne sera jamais que arbitraire, sans preuve, à moins d'un entretien ou d'une trace écrite de l'auteur qui l'expliquait clairement. Et même là, il n'est pas impossible que l'auteur invente une signification après coup, pour la coller sur des mots qui sont sortis d'eux même, sans réflexion. Je l'ai déjà fait en rédaction de français.

"Est-ce que chacun des mots que vous employez est choisi pour mettre en avant un sous-entendu ? Sauf cas conçu pour, cela change-t-il grand chose si votre héroïne est brune ou blonde ? Dire que votre héroïne porte une jupe courte sous-entend t-il qu'elle est une fille facile ?"

Personnellement, je ne pense pas avoir laissé plus de quelques messages dans les milliers de pages que j'ai écrit en sept ans. Bon, certes, la couleur de cheveux de la plus part de mes héroïnes est une petite dédicace à ma petite amie, mais ce n'est pas parce que je vais en mettre une blonde ou une rousse que je l'ai troupé. De même, puisque l'on parle de jupe courte (enfin, carrément la minijupe chez mes veilleuses), elle n'a réellement aucun rapport avec la sexualité de mes personnages. La tenue vestimentaire cadre souvent avec leur caractère mais c'est plus pour permettre au lecteur de s'y retrouver. Si il y a des mini-jupes dans mes récits, c'est purement et simplement dû au fait que j'ai 19 ans et que je suis un garçon, inutile d'aller chercher plus loin sur un éventuel conflit avec la mère dû à l'amour que portait l'héroïne pour son père (Oo)

Pour en revenir au crédit que j'accorde à l'interprétation littéraire, sauf mots directs de l'auteur en ce sens, c'est aucun de mon côté. (maintenant, je suis également d'accord avec ABK, certains textes ont été pensés pour porter un message)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey C Andy
Petite chenille
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 30
Localisation : Erf... Quelque part où je me fais chier.
Date d'inscription : 13/03/2009

Information membre
Mes histoires:

MessageSujet: Re: Explication de texte   Ven 14 Jan - 19:42

Bon j'ai pas été assez loin dans les études pour y être vraiment confronté.

Quoique, à la limite, je me souviens du collège où l'on nous avait fait étudier comme ça un poème, et ça m'avait vite gavé. J'en ai surtout entendu parlé par ma frangine qui faisait L et qui, donc, me sortait ses interprétations sur tout et rien et sur lesquels, la plupart du temps, nous n'étions pas d'accord. Mis à part le fait que décrypter un texte jusque dans ces profondeurs me gonfle ( Je lis pour me distraite, pas pour réfléchir aux messages laissés par l'auteur. Si message il y a, je le comprendrai sans avoir à me prendre la tête, mais s'il faut chercher pour le piger là je lâche l'affaire et le bouquin. ), je ne pense pas vraiment pouvoir parler sur ce sujet vu que je n'y ai jamais été vraiment confronté. Ca peut plaire, ça ne peut pas plaire, tout est une question de goût je suppose. ( Un peu comme... Un livre qui s'appelle xxx le goéland. ( Ah, j'ai zappé son nom. --" ) Une amie m'avait demandé de le lire en étant certaine que le message du livre me plairait... J'ai lu, j'ai rien capté et j'ai dû lui demander une explication pour me rendre compte que j'avais juste saisi la moitié des sous-entendus. )

"Est-ce que chacun des mots que vous employez est choisi pour mettre en avant un sous-entendu ? Sauf cas conçu pour, cela change-t-il grand chose si votre héroïne est brune ou blonde ? Dire que votre héroïne porte une jupe courte sous-entend t-il qu'elle est une fille facile ?"

La réponse à la première question est non. Je ne réfléchis pas vraiment aux mots que j'emplois, j'écris pour me détendre et en espérant faire passer un bon moment à la lecture de mes textes, je ne me prends donc pas la tête sur les mots, ni à sortir des phrases super longues, compliquée et pleines de sous entendus. Je préfère la simplicité, bien que tout soit affaire de goût là aussi. J'y réfléchis surtout à la relecture pour éviter les répétitions, mais c'est à peu près tout.

Après... Je ne suis pas non plus un grand fan de messages, mais je ne dis pas que je ne l'ai jamais fait. Ca m'arrive parfois, même si c'est infime et que ça ne concerne pas toujours le déroulement de l'histoire en lui-même. En règle générale, que mon héroïne soit blonde ou brune n'a pas de signification, un simple goût esthétique, tout comme ses vêtements qui ne soulignent que rarement sa personnalité... L'habit ne fait pas le moine comme on dit. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Explication de texte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Explication de texte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Natsume Sôseki (1867-1916)
» V.S. Naipaul
» Il existe des contrées lointaines
» La langue est la meilleure et la pire des choses
» Décrépitude + explication de texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume Imag'In Air :: Livre Plume Imag'In Air :: Chapitre III: L'assemblée :: Discussion générale-
Sauter vers: