AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le petit chaperon rouge - 31 mars 2012 [Cloturé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Xian Moriarty
Membre fondateur/trice de Plume
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 30
Localisation : dans son fauteuil
Date d'inscription : 12/11/2008

Information membre
Mes histoires:

MessageSujet: Le petit chaperon rouge - 31 mars 2012 [Cloturé]   Dim 25 Sep - 14:00

Belisam'Art et Rebelle Éditions sont heureux de vous annoncer le lancement de l'appel à textes pour la future anthologie "les contes de notre enfance" dont le premier thème est Le Petit Chaperon Rouge.

L'anthologie sera constituée de 7 nouvelles dont 5 auteurs permanents; mais nous vous en laissons la surprise, et de deux auteurs différents à chaque nouveaux recueils. Il y aura donc deux nouvelles sélectionnées parmi vos envois.

***

Critères :
Entre 30 000 et 50 000 signes
Times New Roman, taille 12, interlignes 1,5
Nouvelles à rendre avant le 31 mars 2012
2 places à pourvoir
Les nouvelles seront refusées s'il y a trop de fautes en tout genre
Publication avant fin 2012
Pour vos envois : nathy@belisamart.fr
http://belisamart.fr/blog/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=22&Itemid=61

***

Surprenez-nous !



Pour rappel :

Le Conte selon les frères Grimm

Il était une fois une adorable petite fille que tout le monde aimait rien qu’à la voir, et plus que tous, sa grand-mère, qui ne savait que faire ni que donner comme cadeaux à l’enfant. Une fois, elle lui donna un petit chaperon de velours rouge et la fillette le trouva si joli, il lui allait si bien, qu’elle ne voulut plus porter autre chose et qu’on ne l’appela plus que le Petit Chaperon rouge.
Un jour, sa mère lui dit :
- Tiens, Petit Chaperon rouge, voici un morceau de galette et une bouteille de vin : tu iras les porter à ta grand-mère ; elle est malade et affaiblie, et elle va bien se régaler. Fais vite, avant qu’il fasse trop chaud. Et sois bien sage en chemin, et ne va pas sauter de droite et de gauche, pour aller tomber et me casser la bouteille de grand-mère, qui n’aurait plus rien. Et puis, dis bien bonjour en entrant et ne regarde pas d’abord dans tous les coins.
- Je serai sage et je ferai tout pour le mieux, promit le Petit Chaperon rouge à sa mère, avant de lui dire au revoir et de partir.

Mais la grand-mère habitait à une bonne demi-heure du village, tout là-bas, dans la forêt ; et lorsque le Petit Chaperon rouge entra dans la forêt, ce fut pour rencontrer le loup. Mais elle ne savait pas que c’était une si méchante bête et elle n’avait pas peur.
- Bonjour, Petit Chaperon rouge, dit le loup.
- Merci à toi, et bonjour aussi, loup.
- Où vas-tu de si bonne heure, Petit Chaperon rouge ?
- Chez grand-mère.
- Que portes-tu sous ton tablier, dis-moi ?
- De la galette et du vin, dit le Petit Chaperon rouge ; nous l’avons cuite hier et je vais en porter à grand-mère, parce qu’elle est malade et que cela lui fera du bien.
- Où habite-t’elle, ta grand-mère, Petit Chaperon rouge ? demanda le loup
- Plus loin dans la forêt, à un quart d’heure d’ici ; c’est sous les trois grands chênes, et juste en dessous, il y a des noisetiers, tu reconnaîtras forcément, dit le Petit Chaperon rouge.
Fort de ce renseignement, le loup pensa : “ Un fameux régal, cette mignonne et tendre jeunesse ! Grasse chère, que j’en ferai : meilleure encore que la grand-mère, que je vais engloutir aussi. Mais attention, il faut être malin si tu veux les déguster l’une et l’autre. ”
Telles étaient les pensées du loup tandis qu’il faisait un bout de conduite au Petit Chaperon rouge. Puis il dit, tout en marchant :
- Toutes ces jolies fleurs dans le sous-bois, comment se fait-il que tu ne les regardes même pas, Petit Chaperon rouge ? Et les oiseaux, on dirait que tu ne les entends pas chanter ! Tu marches droit devant toi comme si tu allais à l’école, alors que la forêt est si jolie !
Le Petit Chaperon rouge donna un coup d’oeil alentour et vit danser les rayons du soleil à travers les arbres, et puis partout, partout des fleurs qui brillaient. “ Si j’en faisais un bouquet pour grand- mère, se dit-elle, cela lui ferait plaisir aussi. Il est tôt et j’ai bien le temps d’en cueillir. ”
Sans attendre, elle quitta le chemin pour entrer dans le sous-bois et cueillir des fleurs ; une ici, l’autre là, mais la plus belle était toujours un peu plus loin, et encore plus loin dans l’intérieur de la forêt. Le loup, pendant ce temps, courait tout droit à la maison de la grand-mère et frappait à sa porte.
- Qui est là ? cria la grand-mère.
- C’est moi, le Petit Chaperon rouge, dit le loup ; je t’apporte de la galette et du vin, ouvre-moi !
- Tu n’as qu’à tirer le loquet, cria la grand-mère. Je suis trop faible et ne peux me lever.

Le Loup tira le loquet, poussa la porte et entra pour s’avancer tout droit, sans dire un mot, jusqu’au lit de la grand-mère, qu’il avala. Il mit ensuite sa chemise, s’enfouit la tête sous son bonnet de dentelle, et se coucha dans son lit, puis tira les rideaux de l’alcôve.

Le Petit Chaperon rouge avait couru de fleur en fleur, mais à présent son bouquet était si gros que c’était tout juste si elle pouvait le porter. Alors elle se souvint de sa grand-mère et se remit bien vite en chemin pour arriver chez elle. La porte ouverte et cela l’étonna. Mais quand elle fut dans la chambre, tout lui parut de plus en plus bizarre et elle se dit : “ Mon dieu, comme tout est étrange aujourd’hui ! D’habitude, je suis si heureuse quand je suis chez grand-mère ! ” Elle salua pourtant :
- Bonjour, grand-mère !
Mais comme personne ne répondait, elle s’avança jusqu’au lit et écarta les rideaux. La grand-mère y était couchée, avec son bonnet qui lui cachait presque toute la figure, et elle avait l’air si étrange.
- Comme tu as de grandes oreilles, grand-mère !
- C’est pour mieux t’entendre.
- Comme tu as de gros yeux, grand-mère !
- C’est pour mieux te voir, répondit-elle.
- Comme tu as de grandes mains !
- C’est pour mieux te prendre, répondit-elle.
- Oh ! grand-mère, quelle grande bouche et quelles terribles dents tu as !
- C’est pour mieux te manger, dit le loup, qui fit un bond hors du lit et avala le pauvre Petit Chaperon rouge d’un seul coup.
Sa voracité satisfaite, le loup retourna se coucher dans le lit et s’endormit bientôt, ronflant de plus en plus fort. Le chasseur, qui passait devant la maison l’entendit et pensa : “ Qu’a donc la vieille femme à ronfler si fort ? Il faut que tu entres et que tu voies si elle a quelque chose qui ne va pas. ” Il entra donc et, s’approchant du lit, vit le loup qui dormait là.
- C’est ici que je te trouve, vieille canaille ! dit le chasseur. Il y a un moment que je te cherche...
Et il allait épauler son fusil, quand, tout à coup, l’idée lui vint que le loup avait peut-être mangé la grand-mère et qu’il pouvait être encore temps de la sauver. Il posa son fusil, prit des ciseaux et se mit à tailler le ventre du loup endormi. Au deuxième ou au troisième coup de ciseaux, il vit le rouge chaperon qui luisait. Deux ou trois coups de ciseaux encore, et la fillette sortait du loup en s’écriant :
- Ah ! comme j’ai eu peur ! Comme il faisait noir dans le ventre du loup !
Et bientôt après, sortait aussi la vieille grand-mère, mais c’était à peine si elle pouvait encore respirer. Le Petit Chaperon rouge se hâta de chercher de grosses pierres, qu’ils fourrèrent dans le ventre du loup. Quand celui-ci se réveilla, il voulut bondir, mais les pierres pesaient si lourd qu’il s’affala et resta mort sur le coup.
Tous les trois étaient bien contents : le chasseur prit la peau du loup et rentra chez lui ; la grand-mère mangea la galette et but le vin que le Petit Chaperon rouge lui avait apportés, se retrouvant bientôt à son aise. Mais pour ce qui est du Petit Chaperon elle se jura : “ Jamais plus de ta vie tu ne quitteras le chemin pour courir dans les bois, quand ta mère te l’a défendu. ”



***
- La morale de l'histoire :
On voit ici que de jeunes enfants,
Surtout de jeunes filles Belles, bien faites, et gentilles,
Font très mal d'écouter toute sorte de gens,
Et que ce n'est pas chose étrange,
S'il en est tant que le Loup mange.
Je dis le Loup, car tous les Loups ne sont pas de la même sorte ; Il en est d'une humeur accorte,
Sans bruit, sans fiel et sans courroux,
Qui privés, complaisants et doux,
Suivent les jeunes Demoiselles jusque dans les maisons, jusque dans les ruelles ;
Mais hélas ! qui ne sait que ces loups doucereux,
De tous les loups sont les plus dangereux.
***
- L'analyse psychanalytique :
Selon Bruno Bettelheim, auteur de la Psychanalyse des contes de fées, le Petit Chaperon rouge symboliserait le personnage de la petite fille aux portes de la puberté, le choix de la couleur rouge du chaperon renvoyant au cycle menstruel.
Le village et la maison de la grand-mère sont des endroits sûrs, chemin entre l’enfance et l’âge adulte. Pour arriver à destination, il faut emprunter un chemin qui traverse une forêt, lieu de danger où rôde leGrand méchant loup. La mère indique à la fille le chemin à suivre, le « droit chemin ». La fillette a une attitude ambiguë, puisque, faisant mine de se débarrasser du Loup, elle lui donne en réalité toutes les indications pour que celui-ci trouve la grand-mère, et la mange… Arrivée à destination, la fillette voit bien que quelque chose ne va pas, (« Que vous avez de grandes dents ») mais… finit dans le lit du Loup. Le Loup, présent dans d’autres contes comme prédateur (Le Petit Poucet), est ici la figure du prédateur sexuel.
L'analyse de Bruno Bettelheim repose cependant sur un conte tronqué. En effet Charles Perrault fixa l'une des centaines de versions du Petit Chaperon rouge en éliminant des détails qui ne lui signifiaient rien alors qu'ils ont une importance capitale dans l'analyse de l'histoire. Avant de traverser la forêt, le Petit Chaperon rouge doit choisir entre deux chemins: celui de l'aiguille ou celui de l'épingle. L'aiguille qui sert à broder/repriser fait saigner. C'est l'apprentissage et la maîtrise des menstrues; le stade de l'adolescence. L'épingle est celle mise dans la coiffe de la mariée, le stade adulte. Par ces choix, la petite fille doit respecter les étapes. Elle ne peut se marier que si elle est nubile, mature.
D'autres universitaires, telle Luce Guillerm, dans son cours de littérature, voient dans les versions les plus anciennes du conte, une métaphore sur le dépucelage.
L'aiguille se distingue par son chas, symbole du sexe féminin. L'épingle, elle, se caractérise par sa tête, figurant le sexe masculin.
En choisissant le chemin de l'épingle, le Petit Chaperon rouge choisit la voie qui mènera à sa défloraison.

_________________
Xian Moriarty, la gendarmette de Plume, at your service.
Admin, auteur & gendarmette.


Mon Blog :


Dernière édition par Xian Moriarty le Dim 1 Avr - 12:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xian-moriarty.over-blog.com/
Monkey C Andy
Petite chenille
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 31
Localisation : Erf... Quelque part où je me fais chier.
Date d'inscription : 13/03/2009

Information membre
Mes histoires:

MessageSujet: Re: Le petit chaperon rouge - 31 mars 2012 [Cloturé]   Dim 25 Sep - 20:30

Ah, un thème qui me plait bien ! \o/ C'est juste le nombre de signes qui me bloque un peu, mais pourquoi pas... Y a la marge niveau temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathy
Oeuf de papillon


Nombre de messages : 33
Age : 50
Date d'inscription : 31/10/2011

MessageSujet: Re: Le petit chaperon rouge - 31 mars 2012 [Cloturé]   Jeu 24 Nov - 0:32

J'espère qu'il y aura du monde à cet AT et que les auteurs sauront nous surprendre.
Il y a en effet encore pas mal de temps pour écrire, se relire, corriger... Car j'avoue que recevoir un manuscrit plein de fautes c'est pénible même si nous en faisons tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliope
Oeuf de papillon
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 32
Localisation : 59
Date d'inscription : 02/05/2010

Information membre
Mes histoires:

MessageSujet: Re: Le petit chaperon rouge - 31 mars 2012 [Cloturé]   Ven 25 Nov - 22:20



Moi ça ne m'inspire pas...

Je plussois pour les fautes, pas agréable du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://another-me.over-blog.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le petit chaperon rouge - 31 mars 2012 [Cloturé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le petit chaperon rouge - 31 mars 2012 [Cloturé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit chaperon rouge (Ema)
» pas à pas "le petit chaperon rouge" [dzaka]
» Parution du Petit Chaperon Rouge !
» "le petit chaperon rouge"
» SAL "Petit Chaperon Rouge" de Bent Creek - ***TERMINE***

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume Imag'In Air :: Livre Plume Imag'In Air :: Chapitre III: L'assemblée :: ATI-
Sauter vers: