AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cela devrait etre une cardinale ou un mantra pour jeune auteur

Aller en bas 
AuteurMessage
mestrtom
Oeuf de papillon


Nombre de messages : 13
Age : 39
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Cela devrait etre une cardinale ou un mantra pour jeune auteur    Mer 12 Oct - 15:45

Payer de l'argent pour se faire éditer est un acte qui doit etre très réfléchi et ne vaudra jamais mieux l'édition classique.

Un vrai éditeur ne fera jamais rien payer pour éditer votre livre pas meme les frais de corrections la maquette ou la couverture sinon c'est un prestataire d'édition.

Dans quel cas est il utile de payer pour se faire éditer

- L'auteur malgré deux ans à envoyer des manuscrits et faire les salons du livre ne trouve pas d'éditeur et veux malgré tout partagé son histoire

- L'auteur à compris que c'est un boulot de titan (en plus de son vrai taff) qui implique de ce déplacer énormément à la rencontre du public pour très souvent un salaire de misère bref c'est un saccerdoce.

- Le manuscrit a été relu au moins trois fois par des correcteurs qui ne sont pas des amis de l'auteur (professuer de français à la retraite par exemple)

- Le texte c’est fait massacrer au moins deux à trois fois par des vrai beta lecteurs qui ont fait retravailler les passages incompréhensible et vérifier toutes les incohérences.

-L'auteur a rencontré des auteurs du prestataire et lut deux ou trois livres pour vérifier le travail fait (un éditeur cela se choisit)


-L'auteur a fait ses calculs et le prix d'une correctrice d'une maquettiste et des devis imprimeurs ne représente pas le tiers du devis annoncé (devis tout compris pour un 200 pages poches tiré à 1000 exemplaires et ou vous touché 80% du prix de vente : 3000 euros. Si on vous propose le même tarif pour 100 exemplaires: fuyez ! )

- L'auteur reste propriétaire de ses droits et des exemplaires imprimés (vu qu'il a payé l'impression) il ne doit pas en les racheter par la suite avec une marge de 20%

petit bémol les prestataires qui ne font rien payer d'avance mais surfacture l'impression des ouvrages . Cela peut être un moindre risque mais je conseille d'avoir un manuscrit parfait et d'abandonner tout espoir d’être un jour en librairie.

- Les démarches administratives ennuis l'auteur qui ne souhaite pas s'auto éditer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cela devrait etre une cardinale ou un mantra pour jeune auteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Post de GEEK (Je vous préviens cela peut etre dangereux ^^ )
» Bleach 410 - Deicide 12
» Les livres que vous aimeriez adapter au cinéma...
» Erevo, bruit bizarre : peut être un problème moteur?
» CELA DEVRAIT PASSIONNER CEUX QUE CA INTERESSE ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume Imag'In Air :: Livre Plume Imag'In Air :: Chapitre III: L'assemblée :: Discussion générale-
Sauter vers: